Mémo pour méditant.es débutant.es !

« La méditation ce n’est pas pour moi, je n’arrive pas à penser à rien ! »

Et bien c’est parfaitement NORMAL de ne pas réussir à « penser à rien ». Et la bonne nouvelle c’est que ce n’est pas le but de la méditation !

Dans l’esprit de beaucoup de personnes, méditer c’est s’asseoir en tailleur, fermer les yeux et faire le vide dans son esprit. Et si tu as déjà tenté l’expérience tu as peut être remarqué que plein de pensées arrivent dans cette situation et que notre tête est tout sauf vide pendant l’exercice méditatif.

Pour faire le point sur ce qu’est la méditation et sur comment s’y prendre lorsque l’on débute, la douce Laura Beauchamp, hypnothérapeute certifiée, nous a intégralement rédigé cet article qui nous permet de s’y retrouver.

Ce que n’est pas la méditation :

L’objectif n’est pas de créer le vide dans votre esprit en supprimant toutes vos pensées. Ce serait un objectif inatteignable  !

Ce qu’est la méditation (succinctement) :

C’est simplement se poser en tant qu’observateur de ses pensées sans s’y attacher, car vous n’êtes pas vos pensées. Les laisser filer, comme vous regardez passer les nuages dans un ciel bleu. Vous ne vous accrochez pas à eux, vous ne les suivez pas, vous les observez de façon neutre et les laissez partir.

Le but est de pouvoir fixer son attention sur l’instant présent, ou sur une image, une partie du corps ou encore sur un mantra qui vous fait du bien.

Comment s’y prendre ?

Pour les débutant.es, si votre esprit se laisse emporter par une pensée, alors tout va bien ! C’est normal. Attendez d’en prendre conscience et dès que vous réalisez que vous vous êtes laissé emporter par cette pensée, laissez-la et revenez vers l’objet de votre concentration (votre respiration, une photo mentale, ou autre). En prenant le temps de vous féliciter, car c’est bel et bien ça l’objet de la méditation : avoir l’intention de calmer son mental en laissant filer les pensées et en fixant son attention sur un point. Vous avez déjà réussi l’exercice en lâchant cette pensée, alors bravo ! Et peu importe la durée de cet « égarement », elle réduira au fil de vos séances. Et si à peine 5 secondes plus tard une autre pensée vient vous distraire et vous emporte de nouveau avec elle, tout va bien ! C’est une nouvelle opportunité de travailler le retour à votre point d’attention !

Voyez chaque « égarement » dans vos pensées comme une chance d’améliorer votre concentration. Et focalisez vous sur le positif : « à chaque fois que je me suis laissé.e emporter par une pensée, j’ai réussi à revenir vers l’objet de ma méditation  ! »

Comme toutes les disciplines, plus vous vous entraînerez et mieux vous vous sentirez dans votre pratique. Armez-vous d’un peu de patience et de bienveillance à votre égard ! C’est un apprentissage, avec le temps ce sera de plus en plus simple. Et rappelez-vous qu’il n’y a pas d’obligation de résultat, simplement de moyen !

Quelques conseils pour débuter la méditation :

  • Il existe différents types de méditation (de pleine conscience, Vipassana, Zazen, etc …), testez et voyez celle qui vous convient le mieux !
  • Vous pouvez écouter des méditations guidées sur Youtube pour commencer, cela vous donnera des idées pour vos séances libres (Christophe André, Jonathan Lehmann et bien d’autres en proposent gratuitement).
  • Parlez-vous gentiment et positivement, comme vous aimeriez qu’un professeur vous parle  (valorisation, motivation, félicitations).
  • La position du lotus (en tailleur) est souvent proposée pour méditer, si elle vous convient c’est parfait. Mais si vous préférez être sur une chaise ou allongé.e alors c’est parfait aussi ! L’idée c’est d’être confortablement installé sans être avachi.e, en gardant une posture que l’on qualifie de « digne ».
  • On peut avoir recours à cet exercice, la méditation, n’importe où (travail, maison, métro…) et à n’importe quel moment de la journée, dès que l’on en ressent le besoin.
  • Il vaut mieux méditer 5 minutes par jour, plutôt que 30 minutes le week-end ! Les bénéfices seront meilleurs et cela vous permettra d’améliorer votre pratique plus rapidement !
  • Utilisez les métaphores qui vous parlent pour laisser passer facilement les pensées : des nuages qui glissent dans le ciel, une rivière qui coule à côté de vous, une balle que vous repoussez, etc …
  • Que vous ayez choisi pour point d’attention la pleine conscience, une image, un mantra, connectez-vous à votre respiration, cela facilitera votre ancrage dans la séance.

A quoi sert la méditation ?

Prendre un moment pour soi, favoriser la paix intérieure en entraînant son esprit à être plus calme. Elle favorise une meilleure concentration, permet de réduire le stress, d’améliorer la qualité du sommeil … etc ! La liste des bienfaits est longue et certaines études mettent en avant le lien entre la méditation et la réduction des risques de maladie cardiaque.

Une pratique complémentaire : l’auto-hypnose !

Pour aller plus loin et continuer à prendre soin de votre cerveau, vous pouvez également pratiquer l’auto-hypnose. L’état méditatif et l’état hypnotique sont différents et ne permettent pas tout à fait les mêmes choses. L’auto-hypnose vous offre la possibilité de travailler concrètement sur une thématique précise, comme la confiance en soi, l’anxiété, la prise de décision, la créativité, etc. En méditation vous avez un rôle d’observateur des pensées, il n’y a pas la volonté affichée de modifier quelque chose en vous. Alors qu’en auto-hypnose, chaque séance a un objectif précis visant à vous faire évoluer. Vous êtes à la fois hypnotisé.e (spectateur) et hypnotiseur.euse (acteur), et c’est l’état hypnotique qui facilite les changements émotionnels ou comportementaux désirés. 

Envie d’en savoir plus ? …. 

Laura Beauchamp – Hypnothérapeute certifiée
06 13 59 84 41
www.laura-beauchamp.com
Facebook : Laura Beauchamp Hypnothérapie & Auto-Hypnose 
Instagram : Hello.hypnose